rat de ville ou rat des champs

31 mai 2013 — Poster un commentaire

maison

Ça, c’est ma maison d’enfance. Je viens de la «région» comme disent les gens de la ville. Baie-Comeau (Côte-Nord) pour être plus précise et j’ai habité cette vaste demeure pendant 15 ans. Il y avait un foyer dans le salon, une grande cour pour jouer, un immense parc juste à côté, des arbres partout et la plage du fleuve St-Laurent à quelques pas. Tsé genre, enfance de rêve… Et pourtant, je rêvais de quitter ce lieu durant mon adolescence. La grande ville m’attirait.

J’ai habité Québec, puis Montréal, puis Québec. C’est finalement ici que je veux faire ma vie. Moi la citadine de coeur, celle qui ne jure que par la ville, celle qui déteste la banlieue et son style de vie, je suis maintenant tiraillée. Ouais, vous pouvez en rire. Un classique, non? On a un enfant et vlan! nos priorités changent. Ben oui… On est tombés dans le panneau. On veut vendre notre condo pour trouver quelque chose de plus approprié (on habite au 3e étage d’un triplex de Limoilou). On a rénové avec amour cet appartement pendant 5 ans, il était presque parfait. Presque, sauf pour monter/descendre 2 escaliers avec un bébé et une poussette. Presque, mais avec deux balcons étroits plutôt qu’une cour. Presque, mais avec une minuscule chambre pour fiston…

On a donc amorcé les démarches avec notre agente immobilière (que je recommande en passant). Chercher une maison, c’est se questionner sur ses valeurs. Alors voici ce qui se passe dans ma tête quand je pense aux possibilités.

Condo au rez-de-chaussée, en ville, avec du cachet et une petite cour sympa? À pied de tous les services…

Tous en coeur : Oui!!!!!!!!!

Oui, mais c’est rare.

Maison de ville ou jumelé coquet, avec services à proximité et vie de quartier?

 Oui!!!!!!!!!

Oui, mais c’est cher.

Condo au rez-de-chaussée d’un duplex, petite cour, quartier urbain, mais vivre avec des locataires au-dessus?

Mouais, pourquoi pas! Ça peut être un investissement à long terme… (enthousiasme incertain)

et pourquoi pas une maison à Charlesbourg?

euh…. pardon?

Notre agente nous a demandé jusqu’où nous serions prêts à aller. «Ark!» a été ma première réaction. Puis….. on se surprend à regarder des photos de maisons dans le secteur.

Tiens, c’est dans notre budget… Ah, la jolie petite cour! C’est coquet! Près de la 801! Un grand foyer au salon!

C’est pas trop «creux» au nord, c’est au début de Charlesbourg, limite Limoilou… (se convaincre que ce n’est pas en banlieue)

Il paraît que la définition de «ville» est très variable d’une personne à l’autre. Notre agente me racontait qu’une de ses clientes ne veut rien savoir de Limoilou. C’est trop loin de la ville selon elle. Pourtant, je considère notre quartier comme étant très urbain (en 10 minutes à pied je suis en plein coeur de St-Roch, LE véritable centre-ville de Québec). Et on a de la pollution en masse! Ville, non? Bon, rien de mieux qu’une image pour comprendre ma définition personnelle de «en ville».

maville

Pas super vaste, hein?

Bon, bon, bon… Marie, qu’est-ce que tu cherches?

En anglais, ils ont 2 termes pour désigner la maison : House et Home. C’est chouette non? Je ne veux pas un simple toit sur ma tête, je veux un «Home» à nous. Je veux rentrer à la maison et me sentir chez-moi. Alors ces jours-ci, je réfléchis autour de mon café matinal… Quelle enfance, vais-je offrir à fiston? Jouer dans la grande cour en banlieue? Ou ballade en famille pour aller manger une chocolatine à la boulangerie du coin?

Publicités

Pas de commentaire

Soyez le premier à entamer la conversation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s