6 mois avec toi

28 juin 2013 — Un commentaire

6mois_1 6mois_2

Déjà la moitié d’une année. Ça passe vite la plupart du temps, mais certains jours semblaient interminables (genre les 2 premiers mois?) Le niveau de fatigue était à la limite du supportable, acheter une pinte de lait était un défi de concentration. À 6 mois, on apprend encore à se connaître, mais ce n’est plus un étranger qui partage ma maison. C’est un petit gars au tempérament calme, indépendant, un peu timide et souriant. Au dire de plusieurs, c’est un bébé facile. La chance! Mais il commence à avoir de l’attitude, à mieux exprimer ce qu’il veut/ne veut pas. Son moyen de communication préféré pour le faire s’apparente au grognement, alors on a bien hâte d’entendre de jolis sons à l’oreille autre que gnanrrrrrr… Sur le ventre, il se tient la tête haute comme César et aime bien se retourner (quand le coeur lui en dit, il retient de moi sur le manque d’enthousiasme aux abdos). Il commence à avoir plus de maîtrise dans la position «assis en indien», mais ça penche drôlement comme la tour de Pise. Il nous fait grâce de belles nuits depuis trois mois (belle nuit veut dire qu’il fait dodo de 20h30 à 6h du matin). Durant les prochains jours, une grande découverte l’attend : la nourriture! C’est donc la fin de l’allaitement exclusif et peut-être un petit peu de répit pour moi.

Ha ha ha, je n’y crois pas vraiment.

Côté perso, c’est une adaptation qui se fait graduellement. Il ne faut rien forcer et se faire confiance, c’est-à-dire écouter son enfant et suivre son rythme. C’est vraiment la clé, même si ça sonne fleur bleue. Le grand sacrifice est définitivement la liberté: liberté de ses choix, de son temps, de ses sorties et de ses déplacements. Tout est plus compliqué. Par exemple, une simple escapade chez le coiffeur pour se faire couper le toupet exige un minimum de 20 minutes de préparation. On a aussi la tête ailleurs, de nouvelles préoccupations s’emparent de nous et il faut se donner des outils pour rester zen. J’y travaille… Et il y a le couple qui doit trouver son tempo dans tout ça. On aime bien prendre un verre de vin relax en soirée tout en écoutant un épisode de Mad Men. C’est essentiel de prendre une pause de discussions sur les intestins/boires/siestes/activités de fiston. Faire les cons aussi, on est pas juste des parents.

Juste – un – break

Mais aucun regret, je suis tellement contente qu’il partage ma vie ce petit homme!

Publicités

Une Réponse vers 6 mois avec toi

  1. 

    ah! Ah! Il est vraiment drôle avec le front plissé. Mon fils Tommy a pouffé de rire en le voyant! Beau ti-bonhomme! ;)))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s