Archives de août 2013

limoilouautomne

Vieux-Limoilou

J’ai recommencé à rêver éveillée à la prochaine maison. Il va falloir se remettre sérieusement à la chasse cet hiver, mais d’ici là je profite de ce temps de réflexion pour préciser le quartier où je veux habiter à long terme. J’aime mon quartier actuel, le Vieux-Limoilou, mais je commence à le trouver bien loin de mon travail. Le condo est toujours aussi chouette, mais c’est une évidence : il faut bouger d’ici c’est trop petit.

st-roch

St-Roch, pas beaucoup de maisons et dispendieux

vieuxquebec

Vieux-Québec, très dispendieux et peu de services

Il y a plusieurs beaux coins à Québec, mais la plupart des quartiers « en ville » sont trop dispendieux pour nous : Montcalm, Sillery, Saint-Sacrement, Cité Universitaire, Vieux-Québec…. Viarge, même St-Roch est devenu inabordable! Qui l’aurait cru en 1996? Il y a Saint-Sauveur qui demeure «achetable», mais ça manque de verdure et ce n’est pas tous les coins de rue qui sont agréables. St-Jean-Baptiste réserve des surprises, il y a parfois des petites maisons de ville à un prix raisonnable, mais elles demandent 50,000$ et + de rénos. Alors, pouet pouet, pouet.

Pour trouver un nid adapté à notre budget dans la zone de l’arrondissement 1, nous devons accepter d’avoir moins d’espace. Beaucoup, beaucoup, beaucoup moins d’espace qu’une maison en banlieue. On est prêt à faire le sacrifice, encore faut-il que la maison ne coûte pas un demi-million de dollars…

traitcarre

Trait-Carré (Charlesbourg), semble coquet, mais plus vraiment en ville

sillery

Sillery, beaucoup trop cher…..

caprouge

Cap-Rouge, trop loin du travail de mon chum

Si nous étions riches, c’est probablement à Saint-Sacrement que nous voudrions vivre (malheureusement pas d’image). Il y a beaucoup de verdure, des services à proximité sur le chemin de Sainte-Foy, de belles maisons avec beaucoup de cachet et c’est un peu au milieu de la ville, parfait pour les déplacements. Mais, c’est un rêve impossible pour le moment (on voit que je garde espoir!).

Alors, il est où ce quartier agréable à vivre, au cœur même de la ville et accessible pour le commun des mortels? J’avais cru trouver une «version» moins dispendieuse de Saint-Sacrement à Limoilou, dans une petite enclave à la hauteur de la 22e rue, entre le boulevard Benoît-XV et la 8e Avenue. C’était avant d’y voir une maison affichée à 420,000$ sur le site Realtor. Limoilou est bobo.

Pour le plaisir, j’ai fait une liste des mots-clés du quartier idéal:

  • maisons avec âme, peu importe l’époque, mais avec une préférence pour le milieu du 20e siècle
  • des arbres, de la verdure, des parcs, bref du VERT dans toutes ses teintes
  • des services à proximité (à pied, pas en char)
  • accès à plusieurs autobus (idéalement des 800)
  • près du centre-ville
  • propreté des rues et du voisinage

La vie de quartier, c’est important pour nous. Je ne veux pas juste d’une maison cute, je veux me sentir attachée à mon «village». Question d’être réaliste, on a ouvert notre esprit au-delà du premier arrondissement. Peut-être Ste-Foy ou encore Charlesbourg? Je suis certaine que des petits coins de paradis se trouvent ici et là dans la ville.

Vous en connaissez peut-être?

8 mois avec toi

27 août 2013 — 2 Commentaires

8mois

8 mois avec cette petite boulette d’amour.

Ce matin, la boulette dormait profondément quand j’ai quitté la maison pour le travail. C’est tellement étrange de commencer la journée sans lui, pathétique en fait. Heureusement, on va pouvoir se donner des câlins ce soir et je vais m’enfouir le nez dans son cou.

8 mois, c’est un bébé qui rampe, qui mange sur sa chaise haute, qui a des fous rires, des sourires espiègles et des regards taquins. C’est une routine plus stable, un meilleur sommeil, plus de jeux lors des périodes d’éveil. C’est le début du langage (quoique monsieur n’est pas vite vite là-dessus), les petits cris de joie et de mécontentement.

8 mois, c’est aussi plus de job ;-) Il faut enlever les objets qui traînent sur le plancher (la maudite monnaie), protéger les coins de meubles pour éviter les bobos, laver plus souvent le dit plancher, préparer la nourriture, nettoyer le chaos de la cuisine après les repas. Le CHAOS! Alors il faut mettre le nez dehors pour ventiler.

Les livres le disaient et je réalise à quel point c’est vrai : les bébés aiment être à l’extérieur. ADORE être dehors. Et pas besoin de se casser la tête pour «stimuler» son enfant (j’ai toujours détesté cette expression) : on regarde les branches d’arbres se balancer au gré du vent, on touche l’herbe avec ses pieds, on flatte le gazon avec les doigts, on prend une sieste au parc collé/collé. Je découvre l’extérieur, moi qui est plutôt du type casanier. Merci fiston.

Bientôt, je vais aller prendre l’air avec des amis. C’est la première fois que je fait garder Laurent plus de 24 h. Je suis nerveuse, excitée et inquiète. Je pense à la liste «d’avertissements» que je dois donner aux grands-parents, la description de sa routine, de ses habitudes, de ses préférences… Je suis capable d’imaginer les pires scénarios. J’espère de tout coeur que ce sera plus difficile pour moi que pour lui ;-)

pieds gazon arbres sieste

Vous avez bien lu, la coordination travail/famille et non la conciliation travail/famille. Pour le fun, j’ai regardé la définition du mot «conciliation» sur le site du Larousse.

Rendre des choses compatibles ; harmoniser : Concilier ses besoins avec l’intérêt général.

Ah je comprends… pas bête comme expression. L’harmonie n’est effectivement pas au point, ma tête est à l’enseignement et mon coeur est ailleurs. La conciliation, c’est peut-être accepter d’être moins zélée sur certains détails, du moins pour moi. La conciliation amène la coordination, dans le sens coordonner son précieux temps et les tâches de la vie de tous les jours. Élever un enfant, c’est un travail d’équipe et ça prend de l’organisation. J’ai remarqué que je ne suis plus autant efficiente depuis 8 mois, mais pourquoi donc hein? HEIN??? Alors j’ai pris le taureau par les cornes et j’ai trouvé des solutions. Question d’entraide, voici deux outils qui me rendent la vie plus facile sur mon iPhone.

1. Wunderlist
C’est une apps qui permet de faire des listes et de les partager avec des proches. Par exemple, moi et mon chum avons une liste commune pour la valise de Laurent. On peut cocher un item au fur et à mesure et la liste se met à jour (moi sur mon iPhone, lui sur son iPad). Ça évite de crier comme des déchaînés à l’autre bout de l’apart «t’as-tu pris la tortue laitte?». Bien sûr, c’est très pratique pour le travail et les tâches quotidiennes, car les voyages sont rares. Nous avons aussi une liste commune pour l’épicerie, mais d’en parler davantage serait d’un ennui mortel.

Si vous êtes du genre To-Do List, c’est pour vous.

2. Evernote
Que ferais-je sans Evernote? J’ai même le forfait Premium. J’archive tout tout tout sur cette application : factures, images, notes de conférences, idées pour des cours, etc. Mon dossier concernant la déco est énorme (c’est une passion) et j’ai créé des fiches pour tous les sujets inimaginables. J’accumule des photos et des liens avec zèle en prévision de notre prochaine maison : photos d’inspiration pour chaque pièce, sélection de beaux meubles et d’objets déco, aménagement paysager, palettes de couleurs… Une vraie folle.

Evernote est aussi aussi pratique pour rassembler les recettes trouvées ça et là sur le Web. Dans mon cas, je me rends compte que c’est inutile, car je finis toujours par faire les mêmes maudites recettes dans 90% du temps. Alors j’exagère pas trop sur le hoarding de sites de bouffe ;-) Cette passion, je la laisse aux autres.

evernote

N’empêche, le problème avec le iPhone c’est qu’il fait perdre énormément de temps. Genre cliquer compulsivement 1000 fois par jour sur Mail, Facebook et Twitter (dans cet ordre). Je me retrouve toujours à regarder des photos d’inconnus sur Facebook et je réalise mon égarement 15 minutes plus tard dans les maritimes.

«QUÉSSÉ que je fais là donc?

Ça me fait penser, je vais aller de ce pas me désabonner à toutes ces mannequins sur Twitter. Je ne sais pas pourquoi je m’inflige ça.
«Oh, I’m having such a bad hair day!» – photo instagram de fille parfaite
YEAH RIGHT fille.

Bon, je m’égare.

—–

Bonne rentrée scolaire à tous, étudiants, parents et profs!

Si vous voulez partager vos trucs pour être efficace, Go!

tumblr_mrll8khYYn1sfntv6o7_1280

crédit : site des Inspirés (photographe?)

Qui ne s’est jamais posé cette question?

Comme je suis madame liste, non seulement je me suis déjà posé la question, mais j’aime aussi me donner des objectifs annuels. À chaque anniversaire, je crée une liste de choses que je désire accomplir avant de prendre une année de plus en pleine poire. Ça passe du coq à l’âne, genre «avoir un enfant» et «savoir cuisiner un gâteau au chocolat moelleux».

Si vous aimez ce genre de questionnement, vous allez adorer le projet Before I die. «Candy Chang, une artiste, a transformé une maison abandonnée de son quartier de La Nouvelle-Orléans en un tableau géant où il fallait compléter la phrase suivante : « Avant de mourir, je veux ___. Contre toute attente, les réponses de ses voisins ‒ surprenantes, émouvantes, drôles ‒ se sont avérées être un miroir de la communauté.» (texte via le site de TED). Vous pouvez écouter sa conférence ici.

Depuis, l’idée s’est répandue dans plusieurs villes du monde. Les Inspirés, une communauté qui organisent des projets créatifs dans la région, a décidé de l’importer dans le quartier St-Roch. Vous pouvez y participer dès maintenant jusqu’au 28 septembre, au coin de la rue St-Joseph Est/Dorchester. Le mur doit être effacé à tous les jours, alors vous pouvez suivre les inscriptions sur le site muravantdemourir.tumblr.com

Ma réponse?
Comme j’ai déjà un enfant, je vais y aller avec mon #2.
Avant de mourir, je veux… vivre plusieurs mois à l’étranger

Et vous, comment allez vous compléter l’énoncé?

———

By the way, si vous vous demandez quels sont les cinq plus grands regrets des gens avant de mourir, ce petit article est éclairant.

joie alimentaire

13 août 2013 — 7 Commentaires

aliment

belle pie chart culinaire

On a commencé la «diversité alimentaire» depuis que Laurent a 6 mois et demi. Diversité alimentaire, ça veut dire manger autre chose que du lait! Et comment dire… L’infirmière qui fait le suivi de Laurent avait donc raison lorsqu’elle m’a dit, sourire en coin, «ah, tu vas voir… c’est un autre genre de routine…». Oh oui, c’est plein de beaux défis cette étape là!

  • faire les purées (merci au robot culinaire)
  • ne pas trop chauffer la purée
  • enligner la cuillère au bon endroit et éviter le coup de ninja de fiston
  • penser à retrousser les manches du pyjama avant le début du repas…
  • penser à mettre une bavette (idéalement pas en tissus, mais plastifiée) avant la première bouchée
  • ne pas oublier de prévoir les débarbouillettes humides à portée de main pour les dégâts (4 n’est pas excessif)
  • trouver une manière divertissante de convaincre le pauvre enfant que cette bouette beige est délicieuse (mais c’est un piège)
  • trouver une manière divertissante de tourner la tête de l’enfant vers soi (il regarde toujours à l’opposé, quel hasard ;-)

C’est fou comment une expression faciale peut dire bien des choses. Courgette = face de grippette, ananas = sourire lumineux. Je ne suis pas surprise, il a la dent sucrée. Et pour ceux qui n’ont pas encore d’enfant et qui se disent «euh, comment savoir quoi lui offrir à mon bébé?», pas de panique. L’infirmière du CLSC donne beaucoup d’infos et fournit un charmant tableau que bien des parents vont reconnaître. Il trône probablement sur bien des frigidaires au Québec. C’est pratique, mais la graphiste que je suis ne trouve pas ça particulièrement design. C’est futile, mais il fallait que j’en parle.

Pour l’instant, c’est l’étape des purées lisses pour éviter les risques d’étouffement. Avis aux foodies, même la viande doit être liquide = AR-KE! Heureusement, on peut commencer graduellement à écraser les purées à la fourchette pour habituer bébé à mâcher et apprécier les différentes textures. Sincèrement, j’aime bien cette étape du développement. Peut-être moins dans quelques semaines, lorsqu’il va falloir mettre un rideau de douche sur le plancher tel que suggéré dans un document, mais… c’est plutôt rigolo.

feuille_aliment

portrait_envers

face de purée d’oeufs

Et en passant, je suis ouverte à entendre des trucs de parents pour faciliter la période des repas.