Archives de février 2015

La relâche ne me concerne pas encore (Laurent est encore à la garderie), mais je suis tombé sur quelques articles sur le sujet. Voici des activités dans la région de Québec:

N’hésitez pas à proposer d’autres idées dans les commentaires et bonne relâche avec vos tout petits!

Publicités

intro_jeux_interieur_6503

Pour les braves parents qui vont avoir un enfant de 2 ans en plein mois de janvier, voici quelques idées d’activités intérieures qui «pognent» à cet âge.

Activités pour -20°C

  • Pâte à modeler : ça commence à plaire. Avant ça, c’était juste weird. L’enfant peut maintenant rouler la pâte, frapper dessus, faire des serpents, tenter d’utiliser les moules et surtout tripper à manipuler un couteau (en plastique).Vous avez compris qu’il faut acheter un arsenal d’accessoires, car juste la pâte? Poche. Mais il va adorer vous observer créer des monstres et animaux avec la boule odorante. Ahhh cette odeur… C’est l’enfance emprisonnée dans un pot.
  • L’aquarelle : Laurent adore ça depuis quelques mois. Un pinceau, un petit pot d’eau, des pastilles d’aquarelle, du papier spécial (ça, c’est la partie luxe du matériel à acheter). Point bonus si le pot d’eau est transparent, car c’est hypnotisant pour votre petit de regarder la couleur se dissoudre.
  • Les feutres : ceux de Crayola qui se lavent facilement à l’eau. Il faut utiliser un papier lustré conçu pour les feutres, sinon le papier absorbe tout l’encre (pas économique) et les couleurs sont moins lumineuses. Oubliez les crayons de cire, aucun punch et ça se casse en mille morceaux.
  • Gouache avec les doigts : on a attendu 2 ans pour jouer avec ça. Il aime. On fait ça en «chest» parce que c’est très salissant. On fait des cercles, des points, des lignes. La finale est souvent un bel amalgame de brun sur brun.
  • Casse-tête de qqs morceaux : ça dure pas longtemps si on fait le jeu solo, mais si vous mélangez les morceaux de plusieurs casse-têtes, ça peut durer un bon 15-20 minutes. MOuh ah ha, plan diabolique de parents.
  • Duplo : il s’agit du petit frère de Lego (même compagnie). C’est idéal pour les mains d’enfants de cet âge. Ils peuvent facilement manipuler les pièces, car le design a été réfléchi/testé pour eux. Une belle introduction à la version des grands. À ne pas confondre avec les Mégas bloks, ce n’est pas la même chose.
  • iPad : on aime les jeux de l’entreprise Sago Mini. Laurent commence à comprendre le principe de glisser le doigt sur l’écran, mais il préfère encore nous regarder le manipuler.
  • Les blocs de bois : ceux de la compagnie Imaginarium par exemple. C’est beau, même quand ça traîne partout dans le salon. Et c’est génial pour l’imaginaire d’un bambin. Un jeu sans fin qui va durer longtemps. On peut trier les couleurs, les formes, compter, aligner, construire…
  • Danser : encore et encore. Ça n’a pas changé.
  • Chanter : il nous a surpris à chanter quelques lignes de la chanson de l’alphabet (ça doit venir de la garderie, car ce n’était pas de nous!). À cet âge, un enfant peut chanter les paroles d’une comptine, il interprète et mâche plusieurs mots, mais il peut suivre une mélodie avec beaucoup plus de justesse que l’on pense.
  • Ballon : Laurent n’était pas un fan du ballon avant ses 2 ans, il faut dire que je n’avais pas le réflexe de lui proposer ce jeu-là (chacun ses préférences). Mais là, il aime le lancer et courir dans le couloir. On s’entend, le lancer est à proscrire si vous avez des choses de valeur dans la pièce…
  • Bouger: un enfant de 2 ans adoooooore monter/grimper/escalader ses parents. Faire l’avion, à dos d’éléphant, grimper sur les épaules ou imiter un sac à dos. Le bonheur (pour lui), le malheur (pour mon dos). Pour une activité moins intense pour le dos, imitez la marche des différents animaux : chat, éléphant, serpent, cheval. Oui, on a l’air très niaiseux, il faut l’assumer.
  • Cuisiner : on casse pas des oeufs avec un enfant de cet âge-là (en tout cas le mien!). Debout, sur un petit tabouret, à la hauteur du comptoir, mon fils aime regarder et me donner un coup de main. Par exemple: passer les ingrédients, manipuler les ustensiles de cuisine, ajouter les aliments dans un bol, brasser le mélange à gâteaux. Pas un mélange de scones… Ça demande encore trop de jus de bras ;-)
  • Petites voitures : il commence à s’amuser plus sérieusement avec ses voitures. Avant, il faisait seulement du bruit avec un mouvement de avance/recule. Maintenant, il se promène avec les autos, les enlignent, les fait jaser ensemble. Oui, les autos parlent d’autos ensemble. Fascinant.
  • Les trains : en bois, en plastique, électrique, mécanique. Name it. Il aime ça. Et sachez-le, un train a moins de possibilité de jasette qu’une auto. Ça fait seulement «tchou tchou».
  • Le kit d’outils en plastique : oh le coup de coeur. Il va adorer imiter les gestes des grands : clouer, scier, marteler. Et la ceinture d’outils va devenir un accessoire mode incontournable pour votre enfant, même si c’est pas votre style.
  • Maison en carton dans une grosse boîte : un classique. Surtout si vous le laissez la décorer avec des feutres. La nôtre traîne dans le sous-sol depuis des mois et il aime encore y jouer à cache-cache.
  • Livres : à 2 ans, Laurent aime regarder les livres où il y a beaucoup d’images. Il veut pointer les objets et les nommer (ça marche encore plus s’il s’agit de photos). Les livres illustrés du type «cherche et trouve» marchent bien. Dans les coups de coeur, il adore nommer les animaux du livre «Au carnaval des animaux» de Marianne Dubuc ainsi que les objets du livre «Bric-à-brac». C’est aussi l’âge où il est amusant de pointer un objet et de dire le mauvais mot. Votre enfant va adorer vous reprendre «Nonnnn maman! est cocodile!». Les thèmes de la couleur, des contraires et des nombres sont à explorer. Pour ce qui est des histoires, le mien n’embarque pas encore. Pour mettre les chances de mon côté, le texte doit être très court (une phrase ou deux par page), mais nous avons pas encore eu de coup de coeur. Patience de ce côté.
  • Cuisinette : ça dure depuis plusieurs mois, mais il adore faire semblant de faire la cuisine. On emprunte à l’occasion une cuisinette à la Ludothèque Sainte-Foy. Quand il commence à être tanné, hop de retour à la bibliothèque (c’est gros ces bébelles-là, alors ça donne un break à la déco du salon).
  • Le monde de Karibou : on a inscrit Laurent à ce cours du dimanche. C’est son premier cours à vie (c’était pour l’occuper dans la période juste avant le dîner). Ça dure environ 50 minutes dans une salle de gym du Cégep de Sainte-Foy. Il y a des parcours différents chaque semaine (tunnel, ballons, trampoline, glissade, etc.) Pour être honnête, ce n’est vraiment pas un succès chez-nous, car Laurent est super gêné devant les nouveaux enfants. Mais je crois que c’est seulement son tempérament, car les activités sont bien organisées. À suivre.

Voilà. D’autres suggestions?

—-

Mise à jour
J’ajoute :

  • acheter des ballons à l’hélium (et les faire recouvrir à l’intérieur pour que ça dure un mois).
  • prendre un bain et ajouter une bombe Lush explosive dedans
  • des bâtons lumineux, magique quand le soleil se couche tôt à 16h, on danse dans le salon et on se fait un rave familial

Janvier n’est pas mon ami. L’hiver en général.
Souvent (toujours?) coincée à l’intérieur.
Souvent (toujours?) les mêmes jeux avec fiston.
La même impression de vivre la même journée, chaque jour, jour après jour.
La grosse routine sale, celle qui n’est pas notre amie, celle qui rend la vie plus fade.

Pas de sorties au Carnaval. Pas de découvertes magiques. Pas de destinations exotiques.
Même pas eu le temps de faire des crêpes le dimanche.

Mais la fin de semaine dernière, on était fatigués. Première semaine de cours pour moi, les réunions, le stress.
Et cette routine, pour une fois m’a fait un grand bien.

À l’extérieur le froid.
À l’intérieur, Nous.

jan15_6901 jan15_6875 jan15_6849 jan15_6809 jan15_6794 jan15_6783 jan15_6780 jan15_6767 jan15_6757 jan15_6736 jan15_6733 jan15_6727 jan15_6706 jan15_6697

 

 

Vous attendez votre premier enfant? J’ai croisé un texte inspirant en fin de semaine.
J’ai lu bien des articles/billets concernant la parentalité, mais «You Have Plenty Of Time To Love Them» est excellent.

(article découvert via un blogue que je suis depuis des années, Making It Lovely)