Archives de décembre 2015

insecurite2__3643

Il y a quelques semaines, mon couple a vécu sur des planètes différentes l’instant de 24 heures.

Mon chum a perdu son emploi, un emploi qu’il adorait depuis plusieurs années. Le lendemain, je recevais des mains de la direction ma permanence du Cégep de Sainte-Foy. Une permanence pour un emploi que j’adore, l’enseignement. Au cours de cette soirée de célébration, la direction du collège nous a lancé des éloges tout en nous souhaitant la bienvenue dans cette grande famille. Une famille bien privilégiée… Personne n’est dupe, on a de la chance d’être ici. Quelques verres de bulle avec une collègue, quelques blagues le temps de se changer les idées. Retour à la maison.

Novembre a décidé de souffler une tempête sur nous. Quand on se compare, on se console. Mon coeur saigne en entendant les nouvelles du monde entier, notre malheur est bien peu de chose face aux réfugiés.

Mais tout de même, la joie n’était pas très présente chez-nous. Grèves au Québec, austérité et problème de santé d’un proche qui nous a fait craindre le pire il y a 2 semaines. Heureusement, la médecine moderne est là.

Alors on était là-dedans. Et je n’avais pas vraiment le goût d’écrire.

Mais comme tout a une fin, mon chum commence son nouvel emploi la semaine prochaine. Joie, excitation, nouveau projet. On peut enfin recommencer à regarder en avant.

Bulle!

 

Photo de Sherbrooke (une petite escapade familiale, j’y reviendrai plus tard)
Citation extraite d’une touchante chanson de Renaud.

Publicités