Archives de maison

Mon fils traînait un méchant rhume depuis quelques jours quand jeudi passé les choses ont évolué au point de devoir le retirer de la garderie. Mauvais timing, on avait un weekend d’amoureux de planifié depuis longtemps.

On en rêvait.
Déception est faible comme mot…

Annulé le gardiennage des grands-parents. Annulé le souper au resto. Annulée la grasse matinée. Annulé le brunch. Annulée la ballade en ville et la sortie au musée. Une amie nous a envoyé un rayon de soleil en nous livrant du resto le vendredi soir, avec du gâteau et du vin. Merci H. ;-)

Puis, quelques jours plus tard j’ai été malade à mon tour. Alors, vous comprenez que je n’avais rien de beau à raconter ici.

—–

Durant ces jours moches, nous avons tout de même reçu une bonne nouvelle : notre locataire du sous-sol a signé un bail pour un an (on avait seulement signé pour quelques mois au départ). J’imagine que les bruits étranges de parents qui se réveillent à 3h du matin pour ramasser le vomi d’un enfant qui tousse ne l’ont pas trop effrayée. Yé!

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais à Noël, on était dans le jus des rénos pour donner de l’amour à cette partie de la maison. Alors pour éviter de terminer la semaine sur une note triste avec nos histoires de maladie, voici des images avant/après (après étant plus heureux).

Mise en contexte : les images «avant» ont été prises lors de notre visite pour l’achat de la maison. Il y avait déjà une locataire au sous-sol, une dame âgée qui connaissait les propriétaires. Quelques mois après notre arrivée, elle est déménagée et on a profité des lieux vides pour rénover…

L’entrée/cuisine AVANT

cuisine_avant

Yep! Il y avait bel et bien un mur dans notre face dès l’entrée. Un peu intense. Mon beau-père a défoncé le mur quelques heures après le départ de la dame. Malheureusement, la position de la cuisine demeure étrange, mais on ne pouvait pas la déplacer.

L’entrée/cuisine APRÈS

cuisine_apres

Ahhhhh. Ça fait du bien d’ouvrir un mur non? Toute cette lumière qui circule. On a changé les planchers + le comptoir de la cuisine + ajouté de la céramique «métro» sur le dosseret. De nouvelles lampes, de la peinture fraîche. Boom! Aire ouverte cuisine/salon/salle à manger. Le frigidaire et le four se trouvent tout près, avec la poursuite du dosseret en céramique. C’est très fonctionnel.

Le salon AVANT

salon_avant

Une chambre à coucher? Débarras? Peu importe, je n’ai que trois mots : tapis orange d’origine. J’ai eu peur de découvrir ce qui pouvait bien avoir en-dessous, mais tout était en bon état. En ouvrant le mur, le salon est devenu commun avec l’espace salle à manger/bureau.

Le salon APRÈS

salon_apres2

Là où il y avait un 2e frigo dans la photo «avant», il y a maintenant un futon. C’est quand même plus sympathique, non? Surtout sans tapis orange. Il y a un coin télé + un grand garde-robe de rangement tout près.

La chambre AVANT

chambre_avant

Bon, j’avoue que la photo est très moche. Mais ce n’était pas joli du tout. Le tapis était bleu foncé et d’origine (donc décoloré et très douteux).

La chambre APRÈS

chambre_apres

Nouveau plancher + rideaux + meubles Ikéa + lampes murales Target. Pas extravagant, mais confortable pour des étudiants.

—-

On a aussi modifié la mini salle de bain, mais c’est tellement exigu que je n’arrivais pas à prendre la pièce entière en photo. C’était juste weird.

—-

Alors voilà, tout ça pour ça.
Mais… je pense que l’on a augmenté la valeur de la maison ;-)

intro_reno_soussol

Pow pow, t’es mort.

C’est un peu le sentiment que j’ai avec les nombreuses décisions du gouvernement provincial en ce moment. Si j’entends un autre ministre me dire de faire ma «juste part», je lui rentre la cravate dans le fond de la gorge. Mais bon, cet article n’est pas politique. Ça parle de réno.

Parce qui dit «austérité» dit «soyons créatif». Il faut bien que ces milliers de dollars qui disparaissent de mes poches reviennent d’une façon ou d’une autre, non?

Retour en arrière en octobre
Notre locataire annonce qu’elle déménage en décembre (la moitié de notre sous-sol est un apart avec entrée indépendante). Je trouvais le «timing» moche – wow pas de revenu avec toutes les dépenses du temps des fêtes, super!- mais on a décidé de profiter du logement vide pour insuffler beaucoup d’amour à cette zone de la maison. Le but? Rendre l’appartement plus attrayant et le louer 12 mois par année. Pendant plusieurs années.

On s’encourage en se disant qu’investir dans le logement va sûrement rapporter à long terme…Parce qu’à court terme c’est autre chose.

  • acheter du plancher
  • acheter de la peinture
  • acheter des lampes
  • acheter des meubles
  • acheter des stores, des rideaux
  • acheter un tapis
  • acheter un poêle, un frigo
  • acheter une hotte de cuisine
  • acheter des matériaux de construction
  • louer des machines de destruction massive
  • acheter plein de gogosses que l’on trouve dans un logement tout meublé

Se dire qu’il faudrait bien acheter les cadeaux de Noël, les décorations, le sapin, l’alcool…

Foncer dans un mur

Littéralement. Dans le sens de le défoncer. La première décision fut de modifier une des chambres et d’ouvrir le mur pour créer un espace cuisine/salle à manger/salon à aire ouverte. Deux chambres, c’est plus payant quand on loue un appartement «aux chambres», mais ce n’est pas le type de locataire que l’on recherche (souvent plus de roulement). Et sincèrement, c’était étouffant comme atmosphère.

De l’aide

Le père de mon chum est très habile en rénovation (et détail important, il est à la retraite). Je pense que moins de 48 heures après le départ de la locataire, le mur était déjà par terre. L’arrachage de tapis douteux des années ’60 a suivi assez rapidement. Et on a dû décimer une civilisation avancée d’acariens par cette destruction.

Je ne sais pas ce que l’on ferait sans mon beau-père. Bref, merci.

On se donne l’objectif de faire quelque chose de vivable d’ici début janvier. Ça veut dire peindre durant les weekends, prendre une pause pour faire le sapin, recommencer les travaux, le magasinage, poser des lampes, des rideaux, cuisiner des plats.

On est malade dans tête de même.

—-

Alors finalement, peut-être qu’austérité rime parfois avec réno.

plan_sousol

dehors novembre

18 novembre 2014 — Poster un commentaire

dehors_novembre

Une première maison, c’est la découverte des tâches à faire à chaque fin de saison. Dans l’ancien condo, on se contentait de ramasser les meubles du balcon et de ranger le BBQ dans le tambour. Une bonne heure max et on prenait une bière tranquille, au chaud.

Pour une maison? Hey boy. Ça occupe le temps libre ça. C’est un travail à long terme. Tu te surprends à gérer ton calendrier autour des «faudrait ben régler ça avant qu’il neige…». La fin de semaine dernière, on a terminé in extremis le raclage des feuilles, le ramassage de la bouette dans les gouttières, le trimage des arbustes/fleurs et le garochage de meubles d’été dans le cabanon. Car pas le temps de bien aligner ça, pas le temps de niaiser.

C’est dans ces moments-là où l’on prend un coup de vieux.
Moi, me préoccuper de gouttières?

——-

Sur ma liste depuis 2 bonnes semaines : acheter des bottes d’hiver à Laurent. Le gars du magasin m’a dit que les parents achètent ça à la rentrée scolaire et que j’étais dans les clients «sur le tard» cette année. Heureusement, il restait une paire de bottes de la pointure à mon fils. Oui monsieur, une paire seulement dans la boutique. Le vendeur était d’ailleurs surpris de l’achalandage à la fin de l’été.

Je vous donne un instant pour bien digérer la dernière phrase.

C’est QUI qui achète des bottes d’hiver première semaine de septembre quand il fait encore 15-20° C? Hein? C’est qui les zélés? Arrêtez-moi ça tout de suite, on veut pas suivre votre rythme.

——-

Heureusement, paire de botte il y avait.
Bon timing. Dimanche l’automne, lundi l’hiver.
La neige, la neige, la neige.

Ça remonte le moral la neige. C’est lumineux. Tout est blanc et bleu au coucher du soleil. La maison est réconfortante après une bordée.

——-

Habiller un enfant avec un habit encore trop grand, un peu moins le fun. Je veux pas parler des mitaines. Quelle abomination les mitaines. Ce matin, en sortant dehors, j’ai vu dans les yeux de mon fils une expression d’effroi.

«maman, tu es folle de me sortir par un temps frette de même, rentrons à la maison et retournons à nos pyjamas».

La larme à l’oeil, le sourire figé, la face en état de choc, toute crispée.
S’il pouvait parler aussi clairement, il m’aurait dit ça.

Yep.
Il retient de sa mère ce garçon.

Il y a plusieurs nouveautés intéressantes chez Target, pour les amoureux du combo noir+blanc+doré+osier+bois. On s’entend, du Target, c’est du Target, ce n’est pas Roche Bobois. Mais je trouve ce magasin très intéressant pour les accessoires et petits meubles d’appoint. Dommage que le Canada ne reçoive pas toutes les collections américaines, car la compagnie y fait de belles associations avec des créateurs de renom (par exemple, la marque Blu Dot). Je suis jalouse! D’ailleurs, ça serait l’fun d’avoir un site aussi complet que nos voisins du sud.

Voici quelques coups de coeur disponibles au Canada.

target_aut_10 target_aut_9 target_aut_8 target_aut_7 target_aut_6 target_aut_5 target_aut_4 target_aut_3 target_aut_2 target_aut_1

 

nouveau salon

7 juillet 2014 — 6 Commentaires

Oh que j’avais hâte de montrer des développements dans la nouvelle maison, fan de déco que je suis. Les choses avancent peu à peu, mais je n’ai pas assez de motivation le soir venu pour me mettre au boulot. Peindre à 20h? No no no. Malheureusement, la principale raison de la lenteur des projets est hors de mon contrôle : le budget est à sec à cause d’achats non prévus lors des dernières semaines (dont un lave-vaisselle qui a commencé à couler quelques jours après le déménagement). C’est la vie, alors bonjour les compromis.

À l’origine, le salon boudoir n’était pas ma priorité, mais je pense que les astres étaient alignés pour cette pièce et rapidement elle a pris forme. Question de vous mettre en contexte, c’est ici que l’on traîne pour lire et prendre un verre de vin (la télé est dans une autre pièce). Cet espace est à quelques pas de la salle à manger/cuisine et c’est là que l’on prend un dernier verre entre amis. Mais surtout, c’est la première chose que l’on voit en entrant dans la maison.

Alors on voulait que ça «fesse».

Tout à commencé avec le mur d’accent foncé dont je rêvais depuis quelques temps. Et j’adore, j’adore, j’adore l’effet que ça produit. L’ai-je assez dit? La suite des choses est le fruit de compromis. Dans mes rêves, je voulais un tapis de type kilim ou marocain, très coloré, mais petit budget ne rime pas avec tapis exotique hein? Alors j’ai cherché en ligne le plus grand tapis pour le meilleur prix. Pourquoi si grand? Pour cacher le tapis gris industriel qui se trouve malheureusement dans le salon et le couloir (on va remédier à ça un jour). Le modèle Stockholm de Ikéa était parfait à cause de son attitude (illusion optique, goodbye tapis gris) et de sa taille idéale. Je sais qu’il y a des options plus cheap, mais pour un tapis de 11 ‘ 6 « par 8 ‘ 2 « , c’est une aubaine. Génial, hop dans le panier et merci bonsoir. Pour le reste, on a acheté peu de choses. La plupart des meubles et cadres proviennent de l’ancien condo. Il manque encore la finition, comme une lampe au plafond et des rideaux (salut voisins!), mais ça peut attendre.

Voici le Avant/Après.
Yep. La déco, ça change l’atmosphère d’une maison.

AVANT (image utilisée sur le site de RE/MAX lors de la vente)

salon_parlacapitale

 

APRÈS

nouveausalon

 

Détail que l’on ne voit pas sur la photo…Dans un petit coin de la pièce (à droite), nous avons gardé un espace pour Laurent et il a commencé à y jouer et dessiner (principalement des picos). Un jour, le grand mur servira de galerie pour ses premières «oeuvres» ;-) Petit clin d’oeil à l’usager de cet espace, une sérigraphie est accrochée à hauteur d’enfant. À notre grande surprise, il ne tente pas de l’arracher (contrairement aux trois cadres au-dessus du sofa).

coinlaurent

/// quelques références ///

couleur des murs : Blanc décorateur  et Suie (un bleu marin presque noir) de Benjamin Moore, finis ultimat (important!)

sofa : EQ3 (plus disponible, car acheté il y a 7 ans…)

tapis : Ikéa

petite table d’appoint : Emmaüs!

lampe de table : West Elm

lampe noire au sol : Ikéa

petit fauteuil : acheté chez Ikéa, mais ne semble plus disponible

pouf en cuir : acheté il y a très longtemps chez Zone

table à café : Structube (découverte grâce au site LakeJane, merci!)

panier en osier pour jouets et petit table blanche pour enfant : Ikéa

chaise en bois pour enfant : vintage! (cadeaux de nos anciens voisins)

grand signe & en bois : Hindsvick

sérigraphie de beignes: Joel Penkman (Etsy)

autres cadres : mes photos et illustrations